Quelques mots introductifs pour expliquer mon engagement politique

Me reconnaissant dans la famille de pensée libérale, j’assume être avant tout une femme, citoyenne engagée, aux valeurs morales affirmées, à une époque où il est de bon ton de les dénigrer voire de les moquer :

 

- Française engagée et passionnée par la beauté et les richesses culturelles de mon pays, je souhaite défendre le rang de la France dans le monde, au moyen d’un travail assidu à l’Assemblée nationale.
Notre pays ne peut se maintenir qu’en tirant avantage des règles de la mondialisation, des traités de libre-échange, et d’un choc d’attractivité (baisse des taxes, dépenses d’infrastructures). Cette vision est en cohérence avec le mouvement des 577 Les Indépendants auquel j’appartiens car il me garantit une indépendance politique à laquelle je suis farouchement attachée.
Je serai une députée active à l’Assemblée nationale, discutant et votant en responsabilité dossier après dossier. Je serai aussi une députée dans l'opposition parlementaire, ne votant pas la confiance à un gouvernement par M Macron.

 

- Européenne convaincue, j’ai pu, par mon parcours en tant qu’avocat d’affaires à Bruxelles et à Londres, constater les réelles avancées que le formidable projet européen a permis et permet aujourd’hui encore .
D’importantes réformes institutionnelles doivent être engagées pour retrouver l’esprit des pères fondateurs et il convient de construire une dynamique économique au plus proche de la volonté réelle de chaque peuple européen.

 

- S’il faut assumer le cliché de « conservatrice » en matière sociétale, j’y suis prête.

Je soutiens pleinement le refus de l’adoption plénière pour les couples homosexuels, tout en réfléchissant à l’accompagnement de ces nouvelles formes de familles.  
Je suis de même opposée à toute PMA pour les couples de femmes et aux pratiques de GPA. 

 

- Mère de famille engagée au sein d’une association indépendante de parents d’élèves d’un lycée public de notre circonscription, je considère qu’une importante réforme de l’éducation est LA PRIORITE pour notre société, la clé de la lutte contre la délinquance, le chômage et le terrorisme, et je suis prête à porter un projet de réformes en cohérence avec mes propositions de campagne : réouverture de l’école à l’international, rétablissement de l’enseignement du grec et du latin, reconnaissance et diffusion du projet pédagogique de chaque établissement scolaire...

 

- Déterminée à défendre la tradition française de l’intégration et de l’assimilation sur notre sol, tradition remise en cause par un quinquennat qui s’achève dans la zizanie et le chaos, je porte une vision d’un devoir moral de l’accueil des réfugiés de guerres et de famines, mais aussi d’une régulation de l’immigration en fonction des besoins économiques et des capacités de la société.

 

Au total, j'ai conscience de participer à un renouvellement de la classe politique en m'engageant pour la première fois en politique à un moment crucial pour mon pays et je souhaite le servir avec éthique et responsabilité.


Mes propositions politiques


Le vote d'un parlementaire se situe par rapport à une majorité politique.

 

Comme Jean Christophe Fromantin, j'avais analysé le projet proposé par François Fillon comme le plus compatible avec la vision ambitieuse et réformatrice défendue par les 577 Les Indépendants, en offrant une alternative à la logique de clivage des partis traditionnels.

 

Députée non inscrite, je garderai une liberté politique qui autorise de nouvelles propositions de textes.

 

Je m'engage donc, si je suis élue, à porter à l'Assemblée nationale les propositions suivantes dans 6 domaines.

 

Sur ces bases de convictions, d’engagement, je souhaite emporter votre adhésion et votre soutien.


ET VOUS, QU’EN PENSEZ-VOUS ?